Trait Bleu, Jacques Bablon:Impressions de Lecture 2/2.

la-boutique-du-polar-trait-bleu-jacques-bablon-avec-trait-bleu-signe-son-dernier-roman-aux-editions-jigal-preselection-pour-le-p

Impressions de lecture du Cannibal Lecteur (page 1 à 50) : Déjanté !!
Totalement déjanté ! On suit un homme qui a planté un couteau dans le bide d’un autre et qui se prend 20 ans. Il se fout pas mal de sa condamnation, il est bizarre, sa manière de causer aussi et ça a un goût de « Aucune bête aussi féroce » de Edward Bunker niveau écriture. Je kiffe !

Impressions de Stelphique (page 1 à 50) : Intriguée….
On suit un homme un peu dérangé, qui ne connait pas le droit chemin… Il ne cherche pas la compassion, ni la Justice, mais plus que tout la Liberté… Les ennuis lui collent beaucoup à la peau, je trouve… À ce niveau de lecture j’aimerai bien savoir où l’auteur va nous mener, et surtout comprendre ce titre de Trait Bleu…

Impressions de lecture du Cannibal Lecteur (page 50 à 113) : Fou !
Oui, un roman fou, où rien ne va dans le sens prévu, ou rien n’est définitif. Une lecture qui m’a décoiffée, emportée, laissée sur les genoux, mais avec tout de même quelques petites questions sur les faits et gestes de certains.

Impressions de Stelphique (pages 50 à 113) : Dubitative…
Alors oui, j’ai enfin pu mettre une explication sur ce titre… Ça me va, un roman noir servi par un personnage aux nuances de gris avec assez de violence dans son entourage pour nous donner une belle descente aux enfers…. Après je regrette juste que ça est été trop court, pas assez exploité…..

Publicités

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Yvan
    Nov 23, 2015 @ 15:18:58

    je l’ai chez moi, il attend (comme beaucoup d’autre), il faut dire que j’ai une préférence pour les romans longs

    Réponse

    • stelphique
      Nov 23, 2015 @ 16:10:43

      Oui là, tu n’as pas le temps de te rendre compte qu’il est déjà fini!!!!!!;)

      Réponse

    • belette2911
      Nov 23, 2015 @ 19:40:27

      Yvan, tu sais, crois-en nos expériences de femmes : tout ce qui est long n’est pas toujours bon… à méditer. Parfois, la longueur manque d’épaisseur, de profondeur et en n’effleurant que les surfaces, on atteint pas la jouissance littéraire.

      Oui, je parlais de romans et rien que de romans ?? Mais à quoi pensais-tu donc ?? et tous ceux qui nous lisent ??

      Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 187 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :