Les innocents, Robert Pobi

Pourquoi je l’ai choisi:

Avec le pitch, j’étais déjà intéressée, le personnage principal a fait le reste!

Synopsis:

D’un tempérament impétueux, souvent borderline, Alexandra Hemingway, inspectrice à la section des homicides violents à New York, a l’habitude des enquêtes difficiles. Totalement impliquée dans son métier, elle n’hésite pas à prendre tous les risques. Son visage, refait, marqué par de multiples cicatrices, est là pour le prouver. Le jour où l’on retrouve dans l’East river le corps d’un enfant dont les pieds ont été sectionnés, l’affaire s’annonce particulièrement délicate. D’autant plus que la presse n’hésite pas à consacrer ses gros titres à ce genre de meurtre et à venir perturber les investigations. Lorsqu’un autre enfant est enlevé, la panique gagne Manhattan. Panique d’autant plus justifiée que le prédateur à l’œuvre est l’une des figures du mal les pires qui soient. Habituée aux noirceurs les plus effroyables de l’âme humaine, Alexandra pensait avoir tout vu. Elle n’avait pas connu le pire.

Les personnages:

Alexandra, quel personnage! Une femme qui ne s’en laisse pas compter et qui a tous les atouts pour se défendre: une grande gueule, et une intelligence fine! Pour moi, un vrai coup de foudre pour cette nana, remontée aux hormones!

Son coéquipier Phelps est juste génial. Ils forment un beau duo, en se complétant à merveille!

Ce que j’ai ressenti…Une très dérangeante angoisse…

Il est impossible de souffrir sans vouloir le faire payer à quelqu’un. FRIEDRICH NIETZSCHE.

Voilà sur quoi ouvre ce thriller. Autant vous dire que cette citation illustre très à propos tout le livre. On sent comme une malveillance sourde dans ses pages, l’angoisse vous asphyxie tellement qu’elle vous transperce la gorge, et vous n’aurez jamais autant voulu conserver chaque partie de votre anatomie. J’y ai perdu tous mes ongles dans cette lecture, car le rythme est effréné, chaque coup porté, une nouvelle attaque dans votre chair, la souffrance beaucoup trop insupportable pour rester insensible. J’en ai tremblé comme une feuille, presque aussi intensément que les pages qui défilaient à vive allure!

Maternité, eugénisme, enfants, et meurtres atroces autant dire que c’est un cocktail détonnant. Tous ses thèmes qui transitent sont d’autant plus percutant quand on est parent, et ça en devient vite beaucoup plus angoissant quand l’esprit est au repos. Le sang versé dans le livre, revient comme un boomerang dans vos rêves… et vos pires cauchemars. Prendre la décision d’enfanter n’aura jamais été plus difficile après la lecture de ce livre.

« Et je ne sais pas si ce monde a besoin d’un autre enfant. L’humanité est gangrené par le mal et quand je vois toutes les horreurs qui se passent jour après jour, je me demande s’il est juste de léguer tout ça à un autre être humain. L’idée qu’il puisse y avoir un dieu est risible, il suffit ce qui arrive à des gens bien tous les jours. Le libre arbitre, tu parles. Un dieu qui veillerait sur nous ne laisserait pas arriver toute cette merde. » p51

On peut vraiment dire que l’auteur sait tenir son suspense, jusqu’à la fin. Je n’ai rien vu venir, mais quand on arrive, on est estomaqué par la chute! Et juste pour ça, je dis un grand Bravo. J’ai adoré me débattre aux côtés  d’Alexandra, pour lever le voile sur ce fameux fantôme, l’ambiance lourde, la menace évidente qui plane. L’écriture est vive, tranchante, efficace. Quel plaisir de lecture d’être ainsi malmené par un auteur au talent affirmé.

S’il est vrai que j’ai dans l’ensemble, beaucoup apprécié cette lecture, je noterais juste quelques touts (minuscules) bémols, bon, en fait c’est plus des attentes de lectrice:

  • Déjà, j’espère revoir l’équipe de flics dans une autre enquête, mais surtout, une trilogie consacrée à Alexandra. Si l’auteur a parfaitement en tête le passé de son personnage, nous, ça nous échappe un tout petit peu, donc j’aurai bien vu, un « Avant » ,avec l’histoire de son compagnon Mank, et surtout un « Après » car j’aurai aimé savoir SA décision ,son futur. Ce n’est pas possible de nous laisser comme cela dans le flou!!!!!!
  • Et ensuite si la fin est géniale comme je l’ai dit plus haut, j’ai été déçue qu’elle ne tienne que sur 2 pages (ou alors, je l’aurai plus vu dans le ressenti de ce fantôme), voilà, la même, mais d’un autre point de vue. Là ça aurait été l’apothéose , je pense…

En bref, je ne suis pas passée loin du coup du cœur, mais je note immédiatement cet auteur comme, à suivre de très près, car j’adore sa plume franche et je compte bien découvrir son précédent roman dont on ne tarit pas d’éloges!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

 

Remerciements:

Je tiens à remercier Sonatine Editions, et surtout Monsieur Bernard pour cette très bonne lecture! Merci de leur confiance.

lu-en-part-avec-la-me

c26ac-sonatine_logo

Publicités

10 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Léa Touch Book
    Sep 08, 2015 @ 17:41:37

    Je l’ai lu : il est troooop biiien 😀

    Réponse

  2. Nathalie M
    Sep 08, 2015 @ 17:08:37

    C’est marrant j’ai le souvenir d’avoir lu le précédent mais impossible de me rappeler de l’histoire et encore moins si j’ai aimé ou pas. … mauvais signe à mon avis. ..

    Réponse

  3. Yvan
    Sep 07, 2015 @ 04:27:46

    Je n’avais pas aimé (mais alors pas du tout) son premier roman. Donc j’ai décidé de faire l’impasse sur celui-ci. Ta chronique me ferait presque douter 😉

    Réponse

    • stelphique
      Sep 07, 2015 @ 08:22:56

      Faut croire que soit, il a appris de ses erreurs, soit ce qu’il avait à dire était plus intéressant! En tous cas, j’ai bien accroché, il est encore temps de changer d’avis, comme tu peux le voir, il n’est pas PARFAIT mais c’est seulement de petits détails, le reste est rudement bien mené, efficace et percutant. Il n’y a qu’en le lisant que tu pourras te faire ton idée. C’est quoi qui t’avait déplu dans l’Invisible??

      Réponse

  4. latetedansleslivres
    Sep 06, 2015 @ 21:58:38

    Encore un nouvel auteur à suivre à ce que je vois 🙂

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 184 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :