X, J.J. Connolly

 

Couverture X

Une bombe dans le domaine du polar mafieux.

 

Pourquoi je l’ai choisi:

J’aime complètement changer de style de lecture quand j’accepte un partenariat pour m’ouvrir à d’autres horizons, sortir de mes habitudes de lectures pour mieux être surprise et peut être plus objective dans mes chroniques. Accepté de rentrer dans le domaine mafieux, était pour moi un défi.

Synopsis:

X est un dealer londonien anonyme et qui tient à le rester : dans son milieu, la notoriété relève en effet de la faute professionnelle. Et des fautes professionnelles, X veille soigneusement à n’en commettre aucune. Il se contente d’être un intermédiaire, ce qui lui évite de fréquenter la rue et ses camés trop bavards, il ne flambe pas, préférant rester discret sous ses allures d’homme d’affaires. La pègre le tient en haute estime pour son intelligence et sa rigueur. Sachant qu’on ne fait en général pas de vieux os dans le business, X met le maximum d’argent de côté pour pouvoir prendre le large le jour de ses 30 ans. Il en a 29 et il ne lui reste plus que quelques semaines à tirer quand son boss, le mafieux Jimmy Price, lui demande un dernier service qui va bouleverser la donne d’une manière fort inattendue.

Les personnages:

X, j’ai beaucoup aimé la touche de finalité pour son nom….J’ai trouvé ce personnage réussi! Il possède des qualités qui nous font l’adorer, alors qu’au départ c’est juste un dealer, un pauvre type qui se croit plus malin que les autres….

Mort, j’ai aimé sa folie douce, son intégrité à l’équipe, mais j’ai été choquée et glacée jusqu’à la moelle en le voyant en « action »!!!!!!

Jimmy, dès le départ, je l’ai pas senti ce type….Ha, mais vous allez me dire c’est normal, c’est un Parrain Mafieux, oui voilà c’est pour ça alors!!!!!;)

 

Ce que j’ai ressenti:

Ce n’est pas si facile de se mettre dans la peau de ce personnage aux agissements douteux, et pourtant on prend beaucoup de plaisir à suivre ce dealer « prudent », grâce à une plume, des plus efficace et percutante, et cela, dès  la première ligne. C’est là tout le génie de ce livre, l’écriture survoltée qui nous entraine avec malice aux fins fonds de l’économie souterraine anglaise. Pour reprendre les mots de l’auteur et bien illustrer cette lecture je dirais que « c’était une merveille d’amoralité, un putain de chef d’oeuvre, y’a pas à tortiller. »p425

J’ai eu l’impression que tout y était dans ce polar, de la corruption à la trahison, de la violence explosive au meurtre sanglant, des accords fragiles aux transactions hasardeuses. Les codes d’honneur se font la malle, ne reste que les plus vils et retors pour se sortir de ce guêpier gluant et poisseux. C’était une vraie plongée en apnée au sein des réseaux parallèles de drogues et de la Mafia. J’ai été scotchée de tant d’actions secrètes et dangereuses, et je me rongeais les sangs pour cette petite équipe de professionnels dite « sérieuse ». On souhaite réellement que ce Monsieur X s’en sorte, qu’il tire ses quelques semaines, pour sa retraite au soleil, mais rien n’est acquis pour ce genre d’individus. La moindre action en enchaîne des centaines d’autres: qui s’y frotte s’y pique forcement. Le Karma, ou quelque chose comme ça se charge de ces mecs là…..

L’auteur nous offre donc un sacré polar, terriblement efficace, avec quelques jolies visions très éclairées, et parfois très humoristique,  de cette société où corruption et trafiquants ont bien leurs places….

« De nombreuses personnes sur le trottoir semblent traumatisées par la simple vie quotidienne. Elles paraissent profondément exténuées par des années d’attrition. Jeunes et vieux ont une expression lasse. C’est le visage de la pauvreté, de vies passées à vivoter semaine après semaine, année après année, à tenter de tenir le coup jusqu’au prochain paiement, à vivre de subventions et d’allocations » p54

« Tu vois, y a des gens qui pensent qu’étudier l’histoire nous apprend à pas répéter les mêmes erreurs, mais c’est pourtant ce qu’on fait tout le temps, comme si nous, en tant qu’espèce, on aimait merder, comme si on préférait ça. » p57

Les gens disent que les flingues sont simplement des bites déguisées, mais si ma bite pesait aussi lourd, je marcherai en boitant. p 257

« Fais tout aussi attention à ce que tu laisses les autres te dire qu’à ce que tu leur dis. (…) si jamais  tu dois tuer quelqu’un, ne le dis à personne.  » p315

En bref, je comprend bien tout le succès qu’à pu avoir ce livre, il est explosif à souhait et Sonatine Editions a encore eu la main chanceuse en publiant ce roman sulfureux….Vivement la suite!!!!!

Petit plus: La couverture est originale , et puis ce jaune éclatant ça change un peu dans le domaine du polar!!!!

Ma note plaisir de lecture fee clochette 8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Sonatine pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance renouvelée !!!

lu-en-part-avec-la-me

c26ac-sonatine_logo

Publicités

20 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Viva la Madness, J.J.Connolly | *****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****
  2. Paul Roussel
    Fév 22, 2016 @ 12:22:50

    Intérressant, un blog ma foi unique, Félicitations. Plus d’infos sur les dernières méthodes d’achat de contact programmatique

    Réponse

  3. manue
    Avr 12, 2015 @ 05:43:42

    Salut
    Oh tu peux toujours essayé ça se trouve tu y arriverais !
    Mais c’est vrai que j’ai bien aimé celui là même si pour un polar il est assez soft… Je crois que j’aurais aimé plus de meurtres et de sang… mais sinon l’histoire est bien tournée quand même.

    Réponse

  4. Lundi Mercredi
    Avr 08, 2015 @ 17:09:53

    Il est dans ma PAL depuis ce soir. ça fait 2ans que j’attends que Sonatine le traduise. J’ai adoré le film donc j’espère passer un aussi bon moment avec le livre

    Réponse

  5. stephanieplaisirdelire
    Avr 08, 2015 @ 08:23:14

    voilà un Sonatine qui va finir dans ma pal (encore un !)

    Réponse

  6. belette2911
    Avr 08, 2015 @ 07:16:47

    X, moi qui pensait que ce serait un livre porno !! Je le note de suite !!!

    Réponse

  7. gruznamur
    Avr 07, 2015 @ 18:03:09

    Sonatine a très souvent la main chanceuse (mais ce n’est plus de la chance à ce niveau là) 😉
    Je n’avais pas noté celui-ci dans la lsite de mes envie (et pourtant j’en ai noté de cet éditeur !). Bon ben… je note 😉

    Réponse

    • stelphique
      Avr 08, 2015 @ 06:13:47

      C’est sur que ce n’est plus de la chance, mais quelqu’un aurait pu le réclamer plus haut et fort vu le succès en Angleterre……;)
      Comme je l’ai dit c’est pas mon dada de lecture la Mafia, mais j’ai toute confiance en cette maison d’édition, et la découverte fut à la hauteur de mes attentes!!!!;) Note, Note……;)

      Réponse

  8. Léa Touch Book
    Avr 07, 2015 @ 16:15:50

    Encore un Sonatine qui me donne envie :p

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 187 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :