L’ange,Michel Rietsch

L'Ange

Pourquoi je l’ai choisi:

Dès que j’ai vu le synopsis j’ai eu du mal à résister!!!

Synopsis :

Il est des romans qui laissent une trace de feu dans l’esprit des lecteurs, une trace proche de l’empreinte, du tatouage, et qui phagocytent l’affect longtemps, très longtemps après leur lecture.

L’Ange, n’est pas de ceux-là, il est plus encore. Un vampire de la littérature, le Nosferatu de l’imaginaire, la sangsue du polar, Wilfried ne lâche jamais rien, ni ses proies, ni son docteur, ni ses lecteurs.

Terrifiant… Voici le maître mot ! Ce roman est tout simplement ter-ri-fiant ! Ne laissant jamais une seconde de répit au lecteur, il l’emmène dans les étangs boueux de la pensée malade du plus grand tueur en série que les Vosges ont pu connaître. Et au fur et à mesure des pages sanglantes, ce satané Wilfried s’en donne à cœur joie, tranchant, coupant, ratiboisant, raccourcissant, hommes, femmes, au gré des pulsions issues de son génial cerveau en absolue effervescence.

Dans les Vosges, un dangereux malade mental, nommé Wilfried, s’est échappé de l’hôpital où le docteur Sonnenfeld le suivait de près. En liberté, Wilfried donne libre court à ses activités préférées : occire et exterminer tout ce qui bouge autour de lui. Une traque contre la montre démarre alors poussant le docteur Sonnenfeld à suivre les traces de son dangereux patient.

Comme toujours dans les romans de Michel Rietsch, il n’est pas possible d’en dire plus, tant l’intrigue serait abimée par la révélation, même partielle, de la suite des évènements. Une chose est certaine, le lecteur ne peut imaginer la suite qu’il va découvrir. Rietsch est aux Vosges ce que Stephen King est aux USA, un maitre du suspense et du récit, bousculant son lecteur en le faisant passer sans vergogne de l’horreur la plus complète aux confins d’un fantastique étonnant, dérangeant, déstabilisant. Un roman à lire d’urgence…

Les personnages:

Wilfried, il était un peu gauche ce serial killer, j’ai bien rigolé quand je voyais ses raisonnements…Il était intéressant, mais je pense qu’il lui manque encore un peu plus de travail, pour être totalement flippant…

Sonnenfeld, on éprouve beaucoup de compassion pour ce docteur qui travaille trop près des fous….

Ce que j’ai ressenti:

Une découverte effrayante! Bon, on est loin des grands maîtres du genre, mais, tout de même, il y avait un je-ne-sais-quoi qui prenait aux tripes et qui rendait la lecture attrayante…Je serai un tout petit moins enthousiaste que le synopsis, mais c’est vrai que cette histoire laisse une certaine empreinte…J’ai connu des serials killers plus retors au détour de mes lectures, mais le coté fantastique qui s’invite dans ce livre, a de quoi faire frémir…En tous cas, c’est ce que je retiendrais, plus que la violence de Wilfried…

Je pense qu’il y avait 3 parties dans ce livre: tout ce qui concernait le tueur avec sa psychologie et sa « marque »  était intéressante. Rentrer dans la tête d’un serial killer est souvent électrisant, et ce Wilfried a un sérieux « grain ».C’est plus la deuxième partie qui m’a semblé un peu longue et à mon avis pas forcément nécessaire: toute cette partie de sexe effréné et perverti était assez dérangeante à lire (j’imagine que cette partie qui a du être censurée d’ailleurs, mais bon, j’ai préféré prendre cette version car je ne voulais rien raté!)..bref, je me serai bien passé du personnage de Martine….PAr contre la troisième partie avec le lit et le docteur relève tout le livre à mon avis!!!

Quelle magnifique idée ce lit: théâtre de toutes les peurs et ouverture sur le Mal absolu…J’ai aimé cette traque ping-pong entre Wilfried et Sonnenfeld: c’était surprenant, angoissant, effroyable cette dernière scène qui les réunit…Entre fantastique, mystique et horreur cette conclusion m’aura donné un petit frisson!

Le petit plus: La couverture est juste terrifiante en grand format, ça surprend quand on le reçoit sur l’ordi….

Le petit bémol: J’aurais préféré une version plus longue et plus approfondi sur le tueur….

Ma note fee clochette 6/10

Publicités

10 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Gamelin ou les limbes de l’éternité, Michel Rietsch | *****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****
  2. yuya46
    Août 23, 2014 @ 09:32:26

    Rien que la couverture me refroidit 🙂

    Réponse

  3. stephanieplaisirdelire
    Août 12, 2014 @ 08:51:42

    Je me méfie un peu de ces couv et synopsis qui enjolivent un peu trop le roman. Tu souleves de bons arguments mais je ne sais pas vraiment si ce texte me plairait. Ton petit 6/10 me refroidit un peu…

    Réponse

    • stelphique
      Août 12, 2014 @ 12:22:15

      Oui je n’ai mis que 6/10, car il y avait pas mal de bémols au cours de ma lecture…Vraiment il y avait des scènes qui m’ont plu moyen (car je trouvais qu’elle n’apportait rien à l’intrigue *sensibilité féminine quand tu nous tiens*), et c’est dommage car c’est plus la fin qui m’a le plus surprise et plue….Mais c’est clair que le synopsis est trop alléchant pour ce qu’il en est vraiment….:(

      Réponse

      • RIETSCH Michel
        Sep 01, 2014 @ 12:05:57

        Bonjour et merci de votre appréciation motivée. Pour une version plus longue concernant Wilfried, il est tout à fait possible d’imaginer une suite, puisque l’assassin est immortel. En effet, les scènes « hard » existent pour marquer l’absence totale de scrupules de la part de cet énergumène. Mais oui la sensibilité féminine peut très bien ne pas adhérer à cet étalage de viande plus ou moins froide, quelques fois surfait, je vous l’accorde. Cependant c’est un livre écrit à mes débuts, je ne l’aurais peut-être plus abordé de cette façon aujourd’hui. Mes précédents éditeurs disaient que pour vendre il suffit de choquer, créer un scandale ou une rumeur! J’en suis revenu. Un petit 6 en effet, bon je prends. quand même, c’est la moyenne que j’ai toujours eue à l’école. La couverture est géniale et incitative, c’est aussi le but pour accrocher. Ne soyons pas dupes… Merci à vous et bonnes nouvelles lectures.
        Michel RIETSCH

      • stelphique
        Sep 02, 2014 @ 17:06:25

        Je vous remercie de votre passage sur mon blog!!!!Ma note tient vraiment au fait de ma sensibilité…Mais ce fut une lecture sympathique et je serais curieuse de lire une de vos nouvelles écritures sans le « surfait » demandé par certains éditeurs….En vous souhaitant une bonne continuation…Cordialement.

      • RIETSCH Michel
        Sep 02, 2014 @ 19:06:21

        OK je vous prends aux mots. Si vous avez une adresse mail pour réceptionner ledit ouvrage qui est actuellement en lecture chez plusieurs éditeurs de Fantasy, je me ferai un plaisir de vous l’envoyer. N’étant pas forcément objectif quant à la qualité de ma prose, ce serait aussi pour avoir des critiques et autres remarques à son sujet. Bien à vous. Bon blog…

  4. Lord Arsenik
    Août 11, 2014 @ 20:26:59

    J’ai en stock, ta critique (associée à ma curiosité) va le faire grimper de quelques étages dans ma PàL

    Réponse

    • stelphique
      Août 11, 2014 @ 21:07:27

      J’espere que ca te plaira…..;) Une jolie decouverte, meme si je lui ai trouvé quelque petits « défauts »…..Je suis curieuse de voir ce que tu en diras….;)

      Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 186 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :